L’Europe soutient nos activités pour le développement d’ingrédients végétaux.

Ces projets sont cofinancés par l’Union européenne avec le Fonds européen de développement régional (FEDER), dans le cadre du programme opérationnel régional.

extraction végétale

L’Europe soutient nos activités, en particulier au travers de cofinancements liés à des activités spécifiques, et de recherche et développement dans le cadre du programme H2020 (projets européens de coopération).

Ces projets ont notamment permis le développement d’ingrédients végétaux.

Ressourcement et stratégies

de développement scientifique

Le consortium Saltgae en visite chez Extractis

Le projet SaltGae

 

EXTRACTIS est partenaire du projet collaboratif européen SALTGAE


  Le traitement des eaux usées salines et chargées en matières organiques représente un défi pour de nombreux secteurs industriels. Les traitements classiques sont souvent inefficaces lorsque les salinités sont élevées car elles vont inhiber les processus bactériens habituellement utilisés. Dans ce contexte, EXTRACTIS est aujourd’hui partenaire du projet européen SALTGAE (dans le cadre d’Horizon 2020) qui vise à développer une solution innovante et efficace pour le traitement d’effluents salins à travers l’utilisation de microalgues et de bactéries halotolérantes, connues pour leur résistance aux salinités élevées. Trois secteurs générant des effluents aux salinités différentes sont particulièrement étudiés dans ce cadre : le secteur de l’aquaculture (avec des effluents ayant une salinité aux alentours de 3 g/L), l’industrie du lactosérum (10 g/L) et la tannerie (40 g/L). L’objectif du projet SALTGAE est d’utiliser les microalgues pour décharger les effluents des matières organiques et des nutriments nécessaires à leur culture. Elles sont ensuite récoltées puis fractionnées en composés d’intérêts pour différents secteurs comme les ingrédients végétaux. En parallèle, tout le travail de SALTGAE est également de valoriser l’ensemble des coproduits générés tout au long du procédé. Le projet implique 3 sites de démonstration pour la partie culture des microalgues, en Slovénie, en Italie et en Israël et des essais allant jusqu’au stade pilote. Fort de son expérience dans le fractionnement du végétal et la valorisation de coproduits, EXTRACTIS intervient plus particulièrement à deux niveaux : dans le cadre du fractionnement des microalgues fraichement récoltées et pour le traitement ultime des effluents après récolte.

extraction végétale

Plusieurs procédés sont testés en vue de fractionner les microalgues (mécaniques avec l’homogénéisation haute pression, physiques avec les ultrasons, enzymatiques ou encore chimiques). Les fractions obtenues après le fractionnement, à savoir une fraction enrichie en protéines, une fraction lipidique et le résidu, seront utilisées par d’autres partenaires pour des applications en coating, résines, alimentation animale… Pour ce qui est de la partie déminéralisation des effluents résiduels après la récolte des microalgues, EXTRACTIS est plus particulièrement en charge de la mise en œuvre de l’électrodialyse quand un autre partenaire teste quant à lui l’osmose inverse. Le projet SALTGAE réunit 19 partenaires de 9 pays différents (Espagne, Italie, Slovénie, Israël, Irlande, Portugal, France, Belgique et Suède) et la coordination est assurée par une entreprise espagnole. Ce projet de 36 mois a débuté en juin 2016 pour un budget total de 9,73 millions d’euros. Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne Horizon 2020 sous le numéro de convention de subvention 689785. Votre contact : Camille VIOT, Chef de projets R&D, E-mail : viot@extractis.com Pour plus d’information sur le projet : http://saltgae.eu/

Le projet NEXT

Depuis 2019, EXTRACTIS a engagé un programme de recherche NEXT (NéoEXTractions) dont certains axes de recherche sont en collaboration avec la Chaire URD-ABI AgroParisTech, ASTREDHOR et CASPEO.

Les différents axes développés au cours de ces 3 ans sont les suivants :

           ■  Production de métabolites secondaires via l’aéroponie

           ■  Mise en œuvre de nouvelles conditions d’extraction et de               purification (utilisation des contacteurs membranaires,               utilisation de nouveaux solvants, intensification des                     procédés)

            ■  Valorisation de co-produits

                 (Ex : marché des ingrédients  végétaux)

            ■  Evaluation de différentes technologies de séparation                       centrifuge

          ■ Intégration de l’outil USIM PAC de Caspéo

 

Contrat de thèse financé par Extractis dans le cadre du projet NEXT

Développement d’un procédé d’extraction et de purification de l’acide sinapique à partir de deux co-produits agro-industriels

Doctorant :Valentin REUNGOAT

Co encadrement : Irina IOANNO & Hélène DUCATEL

Suite a ce programme de recherche, deux publications scientifiques ont été publiées.

EXTRACTIS

33 avenue Paul Claudel
80480 Dury - France

Du lundi au vendredi: 8h30/12h15-13h45/17h30

Tél. : (+33) 03 22 33 75 00
Fax : (+33) 03 22 33 75 01

Nos adhérents

 

 

 

Tenez vous informé, 2 outils pour vous servir :

  • Notre newsletter: tous les 2 mois, Extractis publie une newsletter pour vous informer sur les actualités propres à Extractis, ses adhérents et son réseau (évènements, offres, nouveauté....)
  • Notre lettre de veille Extracts : tous les mois, Extractis publie une lettre de veille technologique qui recense les actualités du secteur, les nouveautés en matière de technologies d’extraction et des informations sur les marchés de certain produits extraits.